4 mois avant de relever le défi!

Avez-vous déjà eu en tête pendant plusieurs mois, voire plusieurs années un défi sportif qui vous tient à coeur ? Ce genre de défi qui vous fait vibrer dès que vous y pensez ? C’est exactement mon cas. Depuis 2013, je me suis juré de faire l’Ultra Trail du Vercors en solo. Ce rêve est désormais à portée de main !

L’Ultra Trail du Vercors aura lieu dans 4 mois. Il empruntera de nombreux chemins que je connais bien et me remémorera la très belle aventure de 2013 en duo. Depuis ce très beau moment, j’ai envie que mon premier ultra soit celui du Vercors.

Des blessures et des projets m’ont empêché de le faire depuis plusieurs années. L’an dernier, je me suis ainsi rabattu sur le grand trail des templiers.
Cette fois-ci, ce devrait donc être la bonne. Après une petite coupure suite à l’Urban Trail de Lyon et un heureux évènement, il est temps de me replonger dans ma passion. Cet article constitue pour moi une sorte de top départ de ma préparation vers mon premier ultra trail.

Un défi motivant

Je pense que la motivation est un point central pour préparer un ultra trail! Bien sûr, je suis motivé à l’idée de devenir ultra traileur. De dire « je l’ai fait, je me suis prouvé quelque chose à moi-même ». C’est assez valorisant, vous en convenez ? Et puis, j’ai envie de repousser mes limites comme j’ai pu le faire lors du trail des templiers.

Mais avant tout, ce qui me motive, c’est le chemin qui me mènera jusqu’au jour J. La préparation constitue un excellent prétexte pour de longues sorties en montagne dans des endroits parfois inconnus !

4 mois ultra trail

Enfin, le Vercors c’est un peu mon jardin. L’endroit où j’ai réalisé mes premiers trails, de nombreuses randonnées. J’aurais l’impression de jouer à domicile. Alors, j’ai envie d’arriver en forme pour profiter pleinement de ce 9 septembre 2017.

Les écueils à éviter

Le chemin pour préparer un trail long est souvent semé d’embûches. Ma première crainte concerne le risque de blessure, moi qui suis coutumier des entorses et surtout du syndrome de l’essuie glace. D’ailleurs, je vois aux nombreux commentaires et messages sur ce blog que je suis loin d’être le seul à me battre régulièrement contre cette redoutable blessure. J’espère vous prouver que ce n’est pas une fatalité et je serai assidu aux exercices de prévention.

Enfin, je serais très déçu de devoir renoncer à cause de problèmes gastriques. Vous savez que c’est la première cause d’abandon sur les courses longue distance ? Alors je vais travailler la diététique avant et pendant la course. Et aussi, travailler la relaxation pour ne pas arriver crispé le jour J!

Le casse-tête de la planification

Pour arriver en forme le jour J, il va falloir s’entraîner et planifier les séances. Avec deux enfants en bas-âge et mon activité professionnelle, ça ne va pas être facile ! Je dois aussi tenir compte de deux semaines de formation dans le Jura début juillet pour la suite de ma formation d’accompagnateur en moyenne montagne.

Je ne veux pas mettre l’équilibre familial en danger même si je suis lucide : cette préparation aura forcément un impact. J’ai donc pris trois orientations principales pour mon plan d’entraînement : me limiter, la plupart du temps, à 3 séances par semaine. Planifier bien à l’avance des blocs de longues sorties sur plusieurs jours (week-end choc). Privilégier les sorties tôt le matin et intégrer quelques séances à jeun.

Je vais savourer chaque sortie en profitant de l’instant présent, tout en ayant dans un coin de ma tête ce très beau moment qui m’attend.

« Le désir et le rêve sont à la base de l’accomplissement de toutes choses. » Antoine Marcel

Et vous, qu’est-ce qui vous fait vibrer ?

Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à la newsletter !


Rejoignez mes 211 abonnés et recevez gratuitement mon guide "20 conseils pour réussir vos débuts en trail"!

 

Après votre inscription, si vous n’avez rien reçu, vérifiez que le message n’est pas arrivé dans vos indésirables ou dans l’onglet « promotion » pour les adresses Gmail. N’hésitez pas à me contacter en cas de problème.

Je vous serais reconnaissant de me donner votre avis sur ce guide soit dans les commentaires soit via le formulaire de contact.

Bonne lecture!

 

4 Replies to “4 mois avant de relever le défi!”

  1. Bravo! Je me retrouve très bien dans votre objectif et la motivation que cela engendre. Je prépare mon premier Trail de 40km en montagne (D+2800) en ce moment. Je prendrai le départ de la Maxi-race le 28 mai prochain. Ce sera l’aboutissement de 6 mois de préparation intensive. Il me reste moins de 3 semaines de préparation. Au plaisir de vous lire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*