Compte-rendu du trail du Buis

C’est avec une grande décontraction que j’ai abordé le Trail du Buis. Il faut dire que la longue préparation à l’Ultra Trail du Vercors a laissé des traces mentalement. J’avais simplement envie de m’amuser et de situer mon niveau sur une course rapide. Je n’ai pas été déçu malgré une petite mésaventure!

La course commence bien avant 9h, heure réelle du départ ! J’ouvre les yeux à 5h45. Il est inutile de se rendormir car mon petit Raphaël ne va sans doute pas tarder à me sonner les cloches. Et puis c’est bien pour la digestion d’attaquer le petit déjeuner tôt ! A peine ai-je le temps de finir mon petit déjeuner que des « gazouillis » jaillissent effectivement à l’étage de mon appartement.

Un peu plus tard ce sera au tour de Nicolas de descendre comme un grand pour nous rejoindre au petit déjeuner. La maman émerge ensuite et tous mes supporters sont donc réunis pour mon départ 🙂 ! Ne reste plus qu’à (enfin) pouvoir mettre mon équipement et je file direction la Buisse !

Le plaisir du dossard

Arrivé sur place, je croise quelques gaillards du Taillefer Trail Team. Puis je réalise un petit échauffement, nécessaire pour prendre un départ rapide. En effet, le parcours débute par 3 km de plat avant d’attaquer une longue montée par un sentier parfois étroit. Ma stratégie est donc très simple : partir vite pour ne pas être frustré par d’éventuels bouchons puis trouver un rythme que je peux tenir jusqu’au bout de ces 21 km et 1100 m de deniv+!

La tension monte d’un cran quand je vois tous ces traileurs se rassembler sur la ligne. J’ai hâte de pouvoir lâcher les chevaux ! Et c’est que je vais faire avec un départ rapide: près de 15 km/h de moyenne sur les trois premiers kilomètres presque plat.

Une bonne montée

Une longue montée, principalement dans les bois, débute ensuite. La première partie est assez « roulante », alternant phase de marches et relances. Je prends soin de ne pas attaquer trop fort après mon départ rapide. Tout au long de cette montée, nous voyons plusieurs panneaux « chasses en cours », des chiens de chasseurs s’approchent de nous, nous entendons des coups de feu au loin… Je ne suis pas très rassuré vu mon passif sur le sujet mais je reste concentré sur ma course.

Les pourcentages de la pente sont nettement plus sévères vers la fin de l’ascension et j’ai un petit plus de mal à garder le rythme. Je me fais un peu doubler mais je m’accroche, confiant sur mes qualités de relance dès que nous retrouverons des chemins moins raides.

trail du buis

Au tapis

Je débute bien la phase de relance qui se fait sur terrain très accidenté. Mais je suis sûrement trop confiant… En cherchant à me ravitailler dans une portion technique (!), je bute sur un gros caillou et je tombe lourdement sur le genou droit. Je me relève très vite et je ressens une vive douleur au genou et derrière le mollet. Mais j’arrive à avancer alors je ne m’inquiète pas ! Après les heures à lutter contre la douleur au trail des Templiers et à l’Ultra Trail du Vercors, je crois que j’en ai vu d’autres.

Loin de me calmer, cet épisode me pique un peu et je relance fort dans les portions descendantes pour rattraper le temps perdu. Je rattrape la personne qui avait gentiment pris de mes nouvelles lors de ma chute puis la première féminine.

Arrivé au dernier ravitaillement, je fais le choix de m’arrêter contrairement à eux. Je me rends ensuite compte qu’il n’y a personne loin derrière. Je vais ensuite rejoindre puis doubler le traileur visiblement moins à l’aise dans la descente très accidentée.

Je suis seul au monde

Il reste désormais moins de 10 km et le plus dur est fait. Je ne vois personne à l’horizon, personne derrière, je suis complètement seul! Je suis concentré sur mes appuis dans la descente toujours aussi technique… et sur les rubalises pour ne pas me tromper de chemins ! J’ai du mal à relancer dans la dernière grosse remontée. Les encouragements de quelques bénévoles me font plaisir !

Je me retourne, je regarde au loin… toujours personne ! J’hésite à mettre le paquet pour finir… mais j’ai la flemme 🙂  Alors je relâche un peu et je respire un grand coup.

Bon, les encouragements des villageois et des enfants me galvanisent et je termine le dernier kilomètre en boulet de canon avec une pointe à 20 km/h dans la dernière descente! Je finis 36ème sur 319 en moins de 2h05.  C’est une grosse surprise pour moi.

Voici la vidéo du tracé:

 

6 commentaires à propos de “Compte-rendu du trail du Buis”

  1. Une chute, ça arrive c’est le métier qui rentre comme on dit, en tous les cas félicitation pour ta place 36 sur la course! Des trails courts sont souvent très dynamique, tu as su bien gérer 🙂

  2. Bonjour Julien. Oui mais je commence à être un peu trop habitué 🙂 Je pense qu’il faut que j’arrête avec ma foulée trop rasante sur terrain accidenté. C’est clair que c’était rapide, je n’avais plus l’habitude mais les récentes séances de fractionnés en côte m’ont aidé 😉

  3. Ouah 20Km/h ! que dire ! quel avion de chasse 🙂
    Bravo pour cette course hyper rapide, une bonne gestion malgré une prépa pour le long, tu avais gardé une bonne vitesse de base,
    Bonne récup

    • Bonjour Franck. C’était en descente quand même 😉 J’ai dû en casser des fibres! ça fait du bien d’envoyer surtout quand on s’y entend pas. Par contre je ressens encore les séquelles de ma chute, on va un peu lever le pied maintenant!

  4. Très belle perf’ Jérôme! Heureusement que c’était pas le WE dernier vu la neige fraichement tombée !
    ça doit pas être facile à gérer de passer d’un ultra à un trail “court” faut lâcher les chevaux mais pas trop quand même sinon tu te grilles! Bien vu le démarrage rapide mais pas facile à prendre comme décision, la peur de partir trop fort…… et de le payer un peu plus tard.

    A+

    • Merci Stéphane.
      Bah je me suis pas pris la tête pour une fois et ça a bien marché. Les conditions étaient top ça aurait pas été la même s’il avait fait moche mais j’ai déjà bien donné lors de l’UTV! Maintenant place aux sentiers d’entraînement gras vue la météo!
      Je me suis remis (a priori) de ma petite blessure et je prépare maintenant mon dernier objectif de l’année en espérant que ça tienne.
      J’ai vu sur Strava que tu as l’air de bien retrouver la forme: on pourrait se faire une sortie un de ces jours si ça te dit.

      @+,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*