5 bonnes raisons de ne pas aller courir quand il pleut

La fin d’année approche à grand pas, les jours raccourcissent, il fait souvent gris. Et il pleut ! Une bonne raison pour ranger les chaussures de trail ? Pour stopper votre envie de courir sous la pluie, c’est même 5 bonnes raisons que je vous donne dans cet article.

1/ Berk de la boue

Le trail, ça se pratique sur terrain sec, non ? Avec la pluie, le sol devient mouillé et ça fait de la boue. Quelle horreur ! Et en plus ça salit les chaussures qu’il va falloir nettoyer (ou pas !).
En plus le terrain devient trop technique avec des risques de glissades. Alors pas question de prendre des risques et d’y voir une occasion de faire un bon travail des appuis.

 

2/ M’en fous je fais du gras pour préparer la saison prochaine

En cette période grise, c’est le bon moment de ne rien faire au niveau sportif. Et surtout, d’enchaîner les raclettes, les tartiflettes, foie gras et autres réjouissance de fin d’année. Vous ne regretterez pas votre décision au moment de démarrer la préparation de votre prochain objectif !

3/ L’eau ça mouille

A vouloir faire le héros vous allez finir trempé et attraper froid. Et c’est même pas marrant de sauter dans les flaques d’eau en courant. En plus aujourd’hui, il n’y a pas vraiment d’équipement de trail adapté pour la pluie, genre des vestes de pluie ultra compactes et respirantes. C’est traumatisant de mettre des k-ways avec la capuche qui ne tourne pas, n’est-ce pas Dany ?

4/ ça mine le moral de courir sous la pluie

Tout le monde finit l’année en forme et est plein d’entrain en cette période. Alors pas besoin de sortir partager une sortie sous la pluie. La déprime saisonnière n’est qu’un mythe et de toute façon une bonne sortie trail n’aura aucune influence positive sur votre moral! Réfléchissez combien de fois vous vous êtes dit à la fin d’une sortie « je savais bien que je n’aurai pas du y aller, la prochaine fois j’écouterai mon envie de ne rien faire ».

courir sous la pluie

5/ Je n’ai pas d’objectif

En voilà un bon prétexte ! A quoi ça sert de courir si vous n’avez pas d’objectif en vue ? Après tout, le monde ne va pas s’arrêter de tourner si vous n’y allez pas. Et où est le plaisir à courir sous la pluie ?

Vous ne retirez aucune fierté d’avoir bravé les intempéries pour soigner votre condition physique, apercevoir un arc en ciel ou entendre le bruit de la pluie seul au milieu de la forêt. En plus cela ne vous servira même pas à travailler votre mental alors laissez tomber.

courir-arc-en-ciel

J’espère que vous l’avez compris, cet article est à prendre au second degré. En cette période un peu morose, faites vous un peu violence et vous ne le regretterez pas !

4 commentaires à propos de “5 bonnes raisons de ne pas aller courir quand il pleut”

  1. Article qui tombe à point nommé. Je n’ai pas l’habitude d’éviter la pluie et le temps gris mais il est clair que je n’en ai pas fait assez en préparation de la course de ce week-end. Je me suis en effet aligné au départ de la 65ème édition de la Saintélyon, les températures plutôt clémentes pour la saison n’auraient probablement pas eu raison de ma motivation mais la pluie et le vent en cette nuit du 1er décembre m’ont conduit à abandonner au km32. La décision est prise ? Je reviendrai et je vais utiliser au mieux la météo hivernale pour essayer de programmer des sorties dans les pires conditions pour renforcer le mental.

    • Salut.

      Oui on a eu un super début d’automne et on est plus trop habitué à la pluie. Franchement courir de nuit 81 km sous la pluie et le vent faut quand même avoir envie!!

      Tu dois être déçu mais ça te servira pour plus tard. Moi je n’ai jamais autant appris que lors de l’UTV 2017 dans des conditions assez similaires.

      Bonne récup’ (plus rapide du coup).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*