Mes débuts avec ma Gopro en trail

J’ai craqué pour une Gopro hero 3 White… Je voulais aller plus loin dans le partage de ma passion sur ce blog: quoi de mieux que des films de paysages qui font rêver ? Et puis, filmer mes aventures en trail avec ma Gopro me permettra de garder en souvenirs certains parcours et de me les repasser lors des longues soirées d’hiver difficiles! Je vous explique le débuts de mes aventures avec mon nouveau joujou dans cet article.

Pourquoi la Gopro Hero 3 comme caméra sportive?

En terme de budget, je ne voulais pas dépasser 300 euros, accessoire compris, ce qui représente quand même un bon budget. Avant d’acheter, il faut bien penser que la carte micro SD n’est pas comprise et qu’il est nécessaire d’investir dans des accessoires supplémentaires pour fixer la caméra sportive.
Je me suis bien sûr renseigner sur internet et notamment http://www.runnersworld.fr/2957/cameras-embarquees-decouvrez-selection-runners-world-france/
Vue la vitesse modeste de mon sport, j’ai estimé que je n’avais pas besoin de trouver la plus haute résolution possible pour mon budget. Par sécurité (frilosité ?),  j’ai opté pour la marque Gopro qui domine le marché car je voulais m’assurer de la maintenance à long terme et de la compatibilité avec tout futur accessoire révolutionnaire. Et oui, l’image de marque et le marketing de Gopro a fait une nouvelle victime !
Mais j’ai également profité des conseils de qualité d’un vendeur au vieux campeur et j’ai bénéficié de 20% de réduction sur les accessoires. J’ai donc opté pour le modèle Gopro Hero 3. Peut-être aurais-je pu trouver moins cher du côté de PNJ, Géonaute ou autre mais je n’ai pas de regret à ce jour.

Comment fixer ma Gopro lors de mes sorties trail ?

Une première  solution est de prendre une perche télescopique. Ça permet d’avoir une très bonne stabilité et de faire des belles prises de vue tout en se filmant soi-même. Mais j’utilise très souvent les bâtons lors de mes sorties et ce serait un peu compliqué de les ranger à chaque fois qu’il faut sortir la Gopro.

Une deuxième solution est d’opter pour un harnais pectoral. Là c’est l’inverse, il est bien moins encombrant car une fois attaché on n’y touche plus. Mais j’ai lu sur des forums que ça fait beaucoup sauter l’image et que ça nécessite donc un logiciel pour stabiliser. Vue la promotion, je l’ai quand même acheté pour l’utiliser éventuellement lors de randonnées ou activités qui secouent moins que le trail !

La troisième option est celle que j’utilise actuellement : une fixation bandeau frontale. Je pense que c’est un bon compromis : plus stable que le harnais et moins encombrant que la perche télescopique.

Après, j’ai vu sur le web que certains ont trouvé un système pour fixer sur la bretelle de leur camelbak mais je n’ai pas testé.

Gopro trail

Remarques à l’usage de la Gopro en trail

Pour le moment, je n’ai utilisé la Gopro que via la fixation bandeau frontale. Ce n’est pas trop gênant même si ça tient un peu chaud. Du coup, j’ai une utilisation ponctuelle, je ne filme pas tout au long d’une sortie! Et puis ce serait long pour faire le montage après!
Quand je n’utilise pas la Gopro, je la range dans mon camelbak en la laissant fixée à l’accessoire frontale. Ça demande quand même une bonne poche pour la ranger et je vais réfléchir à une solution pour que ce soit plus facile.
Pour déclencher l’enregistrement, la Gopro App est très pratique pour voir ce qu’on filme. Il suffit de connecter sa Gopro à son smartphone en Wifi et le tour est joué (la notice d’utilisation est très claire)!
Mais après plusieurs usages de la gopro en trail, je ne me prends plus la tête avec ça et je lance l’enregistrement « à l’aveugle » et le résultat est bon.
Enfin, même s’il y a des solutions pour stabiliser l’image (voir plus bas), je ralentis quand je filme et j’essaye de limiter les secousses.

Le montage vidéo

Pour le montage, je suis débutant. Aussi,  je n’ai pas voulu investir dans un logiciel payant ou utiliser un logiciel trop complexe. Aussi, j’ai uniquement étudié deux solutions classiques pour un possesseur de PC: le logiciel Gopro Studio et Windows Movie Maker.
Après avoir testé Gopro studio, j’en ai eu marre qu’il plante régulièrement et j’ai donc opté pour le traditionnel Windows Movie Maker.

Stabiliser ses vidéos Gopro

Il y a deux façons de faire des vidéos qui ne bougent pas trop : stabiliser au moment du film ou corriger au montage (l’addition des deux est encore mieux).

Pour le premier point, comme je le disais ci-dessus, je ralentis pour limiter les secousses lors de mes sorties. Le choix de l’accessoire est important : il faut trouver le bon compromis entre encombrement et stabilité.  Sinon, j’ai vu qu’il existe un super gadget de la marque Feiyu Tech pour stabiliser la Gopro mais ça s’adresse aux pros vu le prix !

Après, il peut y avoir quelques corrections à apporter au montage. Le logiciel Windows Movie Maker a l’option pour le faire mais il faut au moins la version 8 de Windows !
Sinon, vu que j’héberge mes vidéos sur ma chaîne Youtube, je profite parfois de l’option de stabilisation que propose Youtube lorsqu’on importe la vidéo. Mais cela peut un peu déformer la vidéo alors je l’utilise de plus en plus rarement!

Finalement, après plusieurs usages, je rejoins l’avis de vinvin20 dans les commentaires: ça fait naturel les petits sautillements!

Voici un exemple de film avec ma Gopro lors du trail du Tetras Lyre 2015.
N’hésitez pas à vous abonner à ma chaîne Youtube pour suivre mes vidéos.


Si cette vidéo vous a plu, abonnez-vous à ma chaîne Youtube pour ne pas rater les prochaines!

 

Pour aller plus loin, il existe un groupe Facebook pour échanger https://www.facebook.com/groups/676106762458077/

Je suis donc motivé à immortaliser certaines sorties en faisant des vidéos assez courtes pour que ce ne soit pas ennuyeux.

 

9 commentaires à propos de “Mes débuts avec ma Gopro en trail”

  1. Bienvenue dans le mon de le GoPro 😉

    J’en possède une également, et c’est franchement excellent comme camera.

    Perso je filme beaucoup avec la perche, mais sur des sorties avec battons c’est vrais que cela demande un peu de logistique.

    Je m’en sers de plus en plus pour faire des photos, et exploiter le grand angle.

    Aux plaisirs de voir tes images,
    Yoan

    • Oui j’ai vu sur ton blog que ça fait vraiment des vidéos sympas avec la perche. Je craquerai peut-être plus tard 😉
      J’ai pas encore trop testé les photos mais je vais m’y mettre!
      @+,

  2. Coucou Jerome!
    Comme Yoan j e m’amuse aussi avec ce petit jouet 😉
    C’est vrai que c’est pas facile de faire des images stablent, mais je n’aime pas trop les versions « stabilisation youtube », pour l’avoir aussi testé, ça déforme les images…je préfère encore les sautillements 😉
    La perche, je l’uitilse aussi souvent, mais il faut avoir de bon bras 🙂
    et pas tjs partique (encombrant).
    Je trouve que la meilleur stabilisation reste sur la tete…mais les prises de vue reste alors limités…. Enfin, ça bouge, c’est « naturel » quand on cours je trouve alors, pas de stab. pour moi… 🙂
    Bonne continuation, tu vas vite prendre les choses en main!!!

    • Hey salut!

      Merci pour ton retour d’expérience.
      Bon après ton retour et celui de Yoan, je crois que je vais devoir tester la perche en complément! En fait l’innovation de demain c’est les bâtons de trail qui peuvent se transformer en perche télescopique pour Gopro 😉

      Pour la stabilisation, tu as raison c’est pas le top Youtube. Je vais peut-être investiguer un peu plus par curiosité mais je te rejoins pour le côté naturel (si on fait un minimum attention de ne pas trop bouger dans tous les sens!).

      @+,

    • Des pantoufles de trail spécialement stables pour ceux qui portent une Gopro: voilà un nouveau filon pour les marques 🙂
      Je n’ai pas assez confiance en mes chevilles pour tenter l’expérience!

  3. Salut Jérôme,

    Bon ok c’est trop tard vu que tu as choisi mais perso, après 15 jours de réflexions et d’analyses des sites spécialisés action cam j’étais parti sur la sony AZ1 qui est une des rares caméra offrant directement la stabilisation matérielle propre à sony. J’ai un bracelet montre sur lequel il y’a un écran LCD qui permet de voir ce que tu filmes (donc de cadrer) et il fait télécommande pour la piloter à 100%
    Je l’utilise pour du vtt en montagne, rando et je vais tester en snowboard l’hiver prochain. La stabilisation fait un bon boulot même dans des bonnes descentes typées « enduro ». Seul hic, quand tu actives la stabilisation, tu passes de 170° d’angle à 120°. ça gêne pas forcément, tu perds un peu de l’effet fish eye assez prononcé sur ce type de cam.
    Sinon la qualité d’image est équivalente à la gopro hero 3+ black pour presque 2 fois moins cher. Et un gros plus, la cam possède un pas de vis standard de type kodak qui permet l’utilisation de beaucoup d’accessoires non propriétaire comme gopro..

    Sinon niveau logiciel, effectivement tu peux stabiliser l’image, rehausser les couleurs, améliorer le contraste et la luminosité et j’en passe.. Pour le moment j’utilise Adobe Première Elements version 14 qui permet de faire pas mal de chose! C’est peut-être un peu plus complexe au départ mais j’avais quelques connaissances sur des vieilles versions Adobe Première Pro

    Et un pavé .. un. ^^

    ++

    • Alors là on sent le mec qui sait de quoi il parle! Je sais auprès de qui demander conseil pour le high tech maintenant 🙂
      ça fait envie de voir tes vidéos ce que tu m’écris, hésites pas à partager 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*