Je rejoins le Taillefer Trail Team

Pour bien démarrer l’année 2017, j’ai choisi de rejoindre le Taillefer Trail Team. Je reviens sur les raisons qui ont motivé ce choix avec un petit regard dans le rétroviseur, avec un brin de nostalgie.

La découverte du trail

Je découvre les joies de la course nature en 2009 peu de temps après avoir débuté la course à pied. J’y prends rapidement goût même si je continue à pratiquer la course à pied dans un club d’athlétisme plutôt axé sur la route. Et puis, début 2010, je connais ma première blessure sérieuse. Cela met fin à ma première expérience de pratique en club qui reste la dernière à ce jour.

Cette blessure me marque et me pousse à abandonner temporairement l’approche compétition. Continuant la pratique du football, je me contente de faire quelques footings d’entretien dans la nature au-dessus de chez moi. Mon petit rituel est une course nature en octobre : la ronde du Furon à Lans-en-Vercors, un trail de 12 km et 350m de déniv+.

Et puis, je renoue avec la randonnée après quelques années de relâchement. Toutes ces sorties, je les effectue majoritairement en solitaire.

La boulimie du trail

Et puis, une tragédie fait basculer ma vision de la vie en 2012. Il est désormais urgent de vivre mes rêves et d’arrêter de rêver ma vie. Je décide de suivre ma passion pour la nature et la montagne et de me mettre sérieusement au trail. Et en un an, je suis pris d’une véritable boulimie. Je termine ma première « vraie » saison en apothéose avec l’Ultra Trail du Vercors en duo en 2013. Un premier très grand moment de ma vie de pratiquant de trail!

Pour mener à bien cet objectif, je partage quelques sorties avec des amis mais mon entraînement reste majoritairement solitaire. Il faut dire que la pratique du foot à 7 en parallèle me permet de garder le contact avec un collectif. Suffisant pour mon équilibre.

taillefer trail team

Une solitude qui devient pesante

Et puis une nouvelle tendinite au genou et la naissance de mon fils me poussent à faire des choix pour gérer au mieux mon temps et éviter les blessures. Ainsi, en septembre 2014,  je décide d’arrêter le football et de me focaliser sur le trail.

Je m’entraîne alors seul la plupart du temps. Je connais pour la première fois quelques périodes, durant l’hiver, où j’ai un peu de mal avec la solitude. Mais je compense en testant l’entraînement croisé: apprentissage du skating et sport en salle pour faire du renforcement musculaire. Au final, je réalise un très bel UT4M Chartreuse durant l’été 2015 malgré une préparation tronquée par une entorse.

A l’issue de l’UT4M, j’hésite à rejoindre un collectif de trail, sentant que je suis allé au bout de ce que je peux faire totalement seul. Mais, mon projet de probatoire accompagnateur en moyenne montagne m’incite à repousser cette décision.

L’année 2016 est davantage axée sur la randonnée. Je décide néanmoins de m’inscrire au grand trail des templiers et de mener « un semblant de préparation » seul. Je n’arrive pas au top de ma forme après mais je parviens à aller au bout de moi-même.

Un nouvelle étape dans ma pratique

Je continuerai à passer de nombreuses heures en solitaire dans la nature. Pour me ressourcer, prendre le temps de réfléchir, me réfugier dans mon cocon loin du stress de la vie quotidienne. Mais c’est donc devenu une priorité de retrouver un équilibre et un esprit de groupe dans ma pratique de la montagne et du trail.

“Être solitaire est un choix, la solitude ne l’est pas”

C’est un nouveau chapitre qui s’ouvre dans ma pratique :  je pourrais l’appeler « le temps de renouer avec le partage et de moins faire l’ours ». Le Taillefer Trail Team semble correspondre à mes valeurs : une ouverture aux pratiquants de tout niveau, de la simplicité, un esprit de compétition sain, un ancrage local.

Vous pouvez lire ma présentation sur le site du Taillefer Trail Team.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*