Nutrition trail : ce qui compte vraiment pour moi

J’ai récemment évoqué mes erreurs en termes de nutrition lors du trail des Templiers en 2018. J’ai du coup décidé de prendre ce sujet encore plus à cœur en vue de mon objectif de l’échappée belle.

Le « fait maison » est l’idéal mais je n’ai pas assez de temps, de connaissance et, je l’avoue, de volonté pour m’y consacrer. Alors je dois me résoudre à acheter des produits du commerce. Et les choix ne manquent pas !

Et la vérité c’est que j’ai toujours eu du mal à choisir. Sur quels critères vais-je privilégier une marque ou un produit plutôt qu’un autre ? Je suis toujours en période d’apprentissage sur ce sujet de la nutrition lors d’un trail mais j’ai eu récemment un déclic. Je vous en parle dans cet article !

L’importance de bien choisir ses produits

La nutrition en trail revêt donc un aspect de plus en plus important avec les distances qui augmentent. Pas question de gâcher des heures et des heures d’entraînement en se trompant sur les produits ! Je vous propose pour commencer de passer en revue les informations à disposition pour faire son choix !

✋ Mais avant toute chose, je tiens tout de suite à vous préciser que la pratique du trail me pousse à m’intéresser au sujet de l’alimentation. Mais je ne suis pas nutritionniste. Mon objectif est de partager ma réflexion et ma vision de consommateur averti.

💡 Votre vision sera peut-être différente et votre connaissance sur le sujet plus développée alors n’hésitez pas à apporter des commentaires à la fin de cet article pour en parler.

Nutrition trail produits

Nutrition trail : les critères de choix “traditionnels”


De mon point de vue, il y a tout d’abord les critères que je qualifie de traditionnels. Le choix d’un produit se fait en fonction de la durée de l’effort, de nos préférences en terme de goût et de texture et de l’aspect performance d’un produit.

La durée de l’effort

Le choix du type de produit va donc tout d’abord dépendre de la durée de l’effort fourni.

Pour simplifier la donne, un produit pour un effort court favorisera les glucides simples tandis qu’un effort long privilégiera les gludices complexes et la BCAA (pour limiter la dégradation de nos muscles sur les efforts très long).

Enfin, je simplifie car j’ai cru comprendre que, pour les efforts longs, ce n’est pas si simple. Plus on se rapproche de la fin de l’effort et plus on peut user de sucres à index glycémique élevé (à condition de ne pas dépasser la dose de glucides que notre corps peut supporter). Il faut également prendre en compte les quantités de minéraux (sodium, magnésium,…).

✋ Mais je ne rentre pas plus dans le détail, ce n’est pas l’objet de l’article et le sujet de l’index glycémique par exemple a été abordé dans un précédent article.

Au final, on peut dire qu’on s’y retrouve assez facilement dans les marques pour distinguer ce qui va différencier les efforts courts des efforts longs. Le packaging et le marketing sont assez clairs sur le sujet (mais peut-être parfois trompeurs ?) : boisson longue distance, contient de la BCAA, etc…

Le goût et la texture

Là ça commence à devenir un peu plus compliqué ! Il y en a pour tous les goûts et les marques rivalisent de créativité pour varier les goûts et les textures. Gel caramel beurre salé ou à la pomme, barre à la noix de cajou ou citron gingembre, boisson à la menthe ou au citron,…

Les possibilités semblent infinies. Alors, je n’ai pas vraiment de secret : je me fie à mes intuitions et je teste. Mais surtout le choix de l’aspect solide ou liquide est le plus important.

Je limite désormais les gels énergétiques qui semblent controversés comme le rappelle cet article. Je me suis fixé la règle de ne pas en prendre plus d’un sur du long : c’est un peu mon joker quand je n’ai plus envie de rien.

Pour éviter la saturation du goût sucré, j’aime bien prendre des barres aux noix de cajou. Enfin, avec le temps, ça devient difficile de mâcher alors je privilégie désormais la boisson en poudre au citron…que je supporte mais pas trop dosé.

Et je vais bientôt tester la crème de marron et aussi privilégier des compotes.

Nutrition trail choix

Analyse nutritionnelle et performance

J’imagine que, comme moi, vous voulez un produit performant, digeste et qui vous apporte tous les nutriments et minéraux nécessaires ? Histoire de tenir à tête à François d’Haene lors de l’Echappée Belle (sur le 1er km ! 😄 ).

Du coup, en plus du choix sur le goût et la texture, il va falloir regarder plus en détail la composition des aliments. Mais comment décrypter ce qui est écrit sur le packaging des produit ? Faut-il faire confiance au marketing et aux vendeurs ? Personnellement, j’aime quand même un peu mieux comprendre ce que j’avale mais ça me gonfle de lire tout ça.

Au final, j’ai commencé par me renseigner sur le site du nutritionniste Nicolas Aubineau.

Il dresse plusieurs comparatifs de valeur nutritionnelle suivant les produits. Cela peut constituer un outil d’aide à la décision pour finaliser un choix entre plusieurs produits.

Nutrition trail : mes critères qui font la différence

🤔 Mais la limite des points précédents, c’est que la nature des ingrédients (la composition, l’origine, l’utilisation de produits sains…) n’est pas du tout prise en compte. Et c’est pourtant cela qui fait toute la différence pour moi.

Je veux consommer des aliments le plus sain possible et l’acheter à des entreprises qui ont une conscience éthique et montrent un engagement environnemental. Pour un pratiquant de sport de nature, cela me paraît un prolongement naturel de cette passion.

Nutrition trail éthique

L’aspect naturel des produits

Le marketing est passé par là mais ce n’est pas forcément une mauvaise chose. Les labels sont clairement visibles et reconnus par de plus en plus de consommateurs : bio, végan, sans gluten notamment.

Je suis sensible au label bio que je privilégie désormais. Mais avec l’effet de mode, il faut tout de même se méfier du bio « industriel » et aller plus loin dans la recherche d’informations sur un produit ou une marque.

Le made in France, les circuits courts et le fait que l’intégralité du catalogue soit bio est davantage convaincant pour moi.

J’ai aussi une sensibilité pour les marques qui font preuve de transparence dans leur communication : par exemple, j’apprécie celles qui publient des articles de conseils aidant à décrypter les compositions des produits ou même à faire ses propres produits sains.

L’engagement éthique des marques

Je suis également attentif aux engagements des marques concernant leur empreinte environnementale et leur éthique.

Une marque peut par exemple participer à un programme 1% for the planet pour soutenir financièrement des associations de préservation de la nature.

Elle peut aussi privilégier les matériaux recyclables pour ses emballages et limiter les déchets.

Elle peut également montrer des engagements sur le terrain en matière de développement durable : s’associer à des éco-évènements ou à des actions de ramassage de déchets par exemple.

Ou simplement prendre la parole et communiquer sur le sujet suivant ses moyens financiers et humains.

Bref, avec un peu de volonté, tout est possible.

La prise en compte de tous ces aspects a forcément un impact sur le prix des produits. De mon côté, je privilégie maintenant les produits sains de marques engagées même s’ils sont un peu plus cher. Mais il m’arrive aussi de prendre des produits plus classiques sans regarder le détail de la composition : pâte de fruit et pâte d’amande par exemple.

Et surtout je n’ai pas envie d’être trop rigide: je pense qu’un bon bout de fromage, de tuc ou de saucisson ça fait du bien au moral sur du trail long! Le tout c’est de rester raisonnable et de trouver le juste milieu qui nous correspond.

Et vous, comment faites-vous votre choix ?

6 commentaires à propos de “Nutrition trail : ce qui compte vraiment pour moi”

  1. Bonjour
    Je ne fait pas de trail long (ma limite est un marathon) mais pour moi compote de fruit sans sucre ajouté / fruit sec et si j’ai un peu le temps des barre fait maison facile à faire d’un site se sportif que j’aime bien
    https://www.fitnessblender.com/articles/healthy-breakfast-bars-recipe-banana-oat-bars
    Il est difficile de se retrouver dans tous les produits du commerce et la liste des ingrédients n’est pas simple à décrypter mais je suis d’accord pour privilégier le bio ou les entreprises locales qui essaient d’être transparentes…bonne préparation pour l’échappée belle

    • Bonjour Sèverine.

      Sur marathon, tu dois aussi rencontrer une forte problématique d’alimentation vue l’allure plutôt élevée j’imagine (je n’en ai encore jamais fait).

      Les compotes ça a l’air d’être pas mal effectivement j’en ai acheté des “saines” et je vais vraiment davantage tester ça en vue de l’échappée belle.

      Merci pour le lien du “fait maison” je vais regarder.

      Bonne journée,

  2. Bonjour Jérôme, je partage totalement ton avis sur l’importance de s’intéresser à l’alimentation pendant l’effort ! Tester pendant les entraînements reste encore le mieux ! J’ai découvert récemment une marque de barres de l’effort made in Angers, ça s’appelle Cook’n run et je pense que c’est tout à fait dans ta philosophie. J’aimerai beaucoup les rencontrer car ils ont l’air supers. De ton côté, quelles sont les marques que tu affectionnes ?

    • Salut Elodie.

      Merci pour le nom de la marque je vais regarder ça!
      De mon côté, j’ai découvert récemment Endur’activ. En plus, le gérant (qui est aussi coach) partage beaucoup de contenu sur la nutrition et l’entraînement sur Facebook notamment.

  3. Pour que ton organisme supporte la “torture” que tu vas lui infliger lors de ton objectif , c’est sur que tu vas avoir besoin d’une stratégie tout azimut . Dosage des efforts , gestion de la fatigue ,alimentation , hydratation et place du sommeil ( sommeils flash d’un 1/4h environ à programmer ). Pour les boissons qui t’accompagneront ,je trouve que Nicolas Aubineau donne de bonnes idées de recettes faciles et rapides à réaliser soi-même . Pour les barres et différents aliments solides , je n’ai pas trop d’avis et c’est vrai que le “fait-maison” réclame beaucoup de disponibilité entre les courses (celles en magasins ,bien-sur) et leur confection.
    Par ailleurs ,j’ai été surpris en comparant les prix au Kg par exemple de barres de pâte d’amande complète bio et de barres de marque très connues toute prête à l’emploi….pareil pour les pâte de fruits….
    Pour l’apport liquide salé( à boire tiède) , lors des poses, le boulllon Brodo de Rapunzel peut être pas mal ( je l’ai fait tester plusieurs années en coachant un participant de bon niveau dans l’Airtour de Saint Hilaire )

    Quand aux Bcaa , j’ai un peu recherché le “secret” de leur fabrication , ça donne un peu à penser.

    J’espère que ta cheville récupère bien , continue à être fort ,ça fait plaisir de te suivre.

    • Hello.

      Pour le bouillon merci je le rajoute à ma liste 🙂
      Je t’avoue que cette entorse a un peu entamé le moral et m’a stoppé dans mon élan.
      Mais j’ai encore le temps, je vais faire des belles sorties en montagne en juin c’est ce que j’aime. Mais il ne faut donc plus se blesser maintenant!
      Merci pour le soutien je vais rien lâcher!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*